Qu’est-ce que le Yoga ? Zoom sur les 5 principes

Dernière mise à jour : il y a 6 jours

Le mot « Yoga » en sanskrit signifie Union.

Union du corps & de l’esprit ; union de l’âme individuelle à l’âme universelle ; union du corps à la nature ; union du vide et du plein ; union de la connaissance et de l’ignorance ; l’union de l’unité, Être Un.

Le but du Yoga est de re-trouver notre vraie nature, notre essence divine, le Soi intérieur.

Le Yoga est une ancienne science sacrée d’autodiscipline (=auto-développement), en expérimentant une vie divine simple en harmonie avec les lois de la Nature, aux pensées / vibrations élevées.

Ainsi, le Yoga équilibre – harmonise – purifie – fortifie le corps / le mental / l’âme.

Notre âme a choisi de s’incarner dans ce corps physique. Nous devons ainsi honorer ce corps, en prenant soin de notre temple sacré, de notre « véhicule », pour permettre à l’âme de continuer à expérimenter la magie et la puissance de la vie à travers ce canal.

En prenant soin du corps, nous offrons un merveilleux cadeau d’amour à notre âme.

Comment chérir ce corps ? Nous pouvons le comparer à un « véhicule ».

Pour que l’automobile fonctionne correctement, elle a besoin d’un système de lubrification (postures de yoga), d’une batterie (respiration correcte), d’un système de refroidissement (relaxation), de l’essence (alimentation saine) et d’un conducteur responsable derrière le volant (pensée positive & méditation).


Le Yoga est alors regroupé en 5 principes de vie :


1 / Exercices appropriés / posture de yoga (« Asana »)

La science du Yoga s’intéresse à l’ensemble de l’être, dans toute sa globalité. Le yogi(e) réalise alors des enchainements d’« asana», en sanskrit, qui signifie posture stable et ferme.

Les postures de Yoga ont pour objectif d’améliorer la circulation, d’augmenter la souplesse du corps (renforcer la colonne vertébrale), de développer la concentration de notre mental, et de faciliter la méditation.

En réalisant les asanas, nous réalisons des points de pression sur nos centres énergétiques, permettant ainsi d’augmenter la circulation d’énergie vitale (« prana », en sanskrit) dans l’ensemble de notre corps. Tous les organes internes sont ainsi stimulés, tonifiés à travers chaque posture, permettant un fonctionnement optimum.

Il ne faut pas confondre exercices physiques et exercices yogiques. Les exercices physiques correspondent à des mouvements violents, pour les muscles, et rapides. Alors que les exercices yogiques sont des mouvements lents, réalisés consciemment avec une respiration profonde et contrôlée.

-> 1h d’exercice yogique = 1h d’exercice physique + 1h de repos + 1h de méditation

Lors de la pratique des asanas, nous déconnectons notre mental de nos pensées – émotions, en amenant notre conscience vers l’intérieur, en se détachant peu à peu de nos sens.


2 / Respiration correcte (« Pranayama »)

Au quotidien, nous respirons généralement de façon automatique. Nous pratiquons alors une respiration superficielle, soit 1/3 des capacités pulmonaires sont utilisées. Nous manquons alors d’oxygène, et c’est ainsi que nous sommes de plus en plus fatigués.

La respiration profonde et consciente permet de relier le corps à sa batterie, le plexus solaire, là où se loge l’énergie vitale, le « prana ».

Sans moteur, notre automobile n’avance pas. Sans respiration profonde, notre corps fonctionne au ralenti, difficilement. C’est ainsi que le corps déclenche des « maux » physiques pour nous alarmer de ce dysfonctionnement.

La respiration est le plus grand secret de la guérison.

Plusieurs exercices de respiration, appelés « pranayama », permettent d’équilibrer, d’augmenter et de contrôler le « prana » dans notre corps.

Il existe 3 catégories de respiration :

  • La respiration claviculaire (la plus superficielle et la moins bonne)

  • La respiration intercostale (une respiration incomplète)

  • La respiration abdominale (la meilleure)

La respiration abdominale est conseillée car elle apporte l’air dans les poumons, là où le volume est le plus grand.

Une respiration complète est une combinaison des 3 catégories, débutant par l’abdomen, se poursuivant dans les zones intercostales et claviculaires.

La respiration correcte permet aussi d’apaiser, de calmer notre système nerveux pour retrouver une paix profonde intérieure. Plus notre respiration se calme, plus notre mental se calme.


3 / Relaxation appropriée (« Savasana »)

La relaxation par autosuggestion est le meilleur moyen pour recharger le corps, et de calmer l’organisme. Dans notre automobile, nous avons un système de refroidissement pour éviter la surchauffe du moteur. Pour le corps, c’est le même principe. Nous avons besoin de ce temps de repos pour économiser l’énergie produite par le corps afin de régulariser et d’équilibrer le travail physique et mental.

Lors de la relaxation, aucun « prana » n’est consommé, bien au contraire, nous laissons au corps le temps d’enregistrer toute l’énergie crée et conservée dans nos cellules.

Il existe 3 niveaux de relaxation :

  • La relaxation physique (l’agitation du mental n’agit plus sur le corps en contractant les muscles)

  • La relaxation psychique (les pensées ne sont plus alimentées, le mental est vide)

  • La relaxation spirituelle (la non identification à l’égo)

La relaxation appropriée est atteinte et complète quand nous nous sommes identifiés avec la Pure Conscience intérieure, le Soi.


4 /Alimentation saine

L’alimentation est une des sources d’énergie pour le corps. Il se doit d’être composé d’aliments simples, purs, facile à digérer, à hautes vibrations, en respectant les lois de la Nature. Nous devons causer le moins de souffrance possible aux autres êtres incarnés sous différentes formes. Nous incarnons ce que nous mangeons.

Manger des aliments au plus près du contact de la Terre, nous permet de recevoir ce « prana » de la Terre Mère.

Également, réduire les aliments stimulants, tels que la caféine – théine, le sucre blanc, l’alcool, les drogues, …, apaisera votre mental et aiguisera votre intuition.

Nous mangeons « pour vivre » et non « vivre pour manger ». Cette alimentation saine participera à la santé de votre corps, et de votre mental.


5 / Pensée positive & méditation (« Vedanta & Dhyana »)

Le mental est souvent tourné vers l’extérieur, composé de pensées à basses fréquences, et d’émotions stimulantes. Nous pouvons le contrôler en l’orientant vers l’intérieur.

Les pensées positives sont ici pour élever notre vibration, augmenter notre fréquence énergétique.

La méditation nous incite à prendre du recul sur le « film de l’illusion de la vie » pour nous permettre d’observer le personnage – l’égo, sans jugement, et avec de la compassion. La méditation nous détache de notre mental.

Le yogi compare le mental aux vagues d’un océan. A cause des vagues, nous ne pouvons pas voir au fond de l’océan. Lorsque l’égo – le mental est paisible, l’océan est transparent, et nous pouvons voir ce qu’il y a à l’intérieur de l’océan, la Paix, la Félicité, le Soi, l’Amour, la Joie.

Le but étant la maitrise de soi pour pouvoir réaliser le Soi, le « Je suis ».

La méditation ne peut être décrite, ni appris, seulement vécue par l’âme. Faire sa propre expérience du Soi, dans l’ici et maintenant.

La qualité de nos pensées et de la méditation entraine un état d’esprit positif et un temple rayonnant.


« L’unique base, pour une unité véritable et durable de tous les êtres humains, est la religion du cœur. La religion du cœur est la religion de l’amour », disait Swami Sivananda.


Namaste <3

19 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout